Je suis un jeune Finistérien de moins de 30 ans. J'ai un projet ou je pourrais en avoir un.

M'inscrire

Je travaille ou suis élu-e ou bénévole au sein d'une structure oeuvrant dans le champ de la jeunesse dans le département...

M'inscrire

Je souhaite suivre les actualités des projets des jeunes, échanger avec eux, les contacter...

M'inscrire
Enter your e-mail address or username.
Saisissez le mot de passe qui accompagne votre courriel.

Profil ajouté

AccueilProjets Une école en Argentine
Projet
 

4 pieds sur Terre

4 pieds sur Terre

Porteur principal

Contacter

4 pieds sur Terre

Co-porteur

Publié le 8 juin 2018

Une école en Argentine



Après un bon moment passé en Argentine, il est temps de vous raconter notre expérience au sein d’une école primaire. Nous nous sommes rendus dans ce que nous pensions être une petite école, car nous étions dans le petit village de Cachi. Cachi est un joli village un peu perdu sur la route 40 dans le nord argentin. Le décor fait tout à fait western, avec une placette et une petite église en adobe.
Vers 9h nous sommes donc reçus par la co-directrice de l’école publique de Cachi. Cette école s’appelle 4063, et oui ici elles n’ont pas de noms mais des numéros. Précisons qu’ici il y a deux directrices et 3 co-directrices ! Mais alors pour combien d’enfants ? Et bien cette école accueille 680 enfants !! Oui c’est énorme ! Mais l’organisation est assez particulière. En réalité il y a une directrice du matin et une de l’après-midi. C’est la même chose pour les enfants, certains auront cours le matin et les autres l’après-midi. Bah oui l’école n’étant pas immense il fallait bien trouver une solution pour permettre à tous d’étudier dans de bonnes conditions. Mais pourquoi y-a-t-il autant d’enfants ? Car les enfants viennent des villages un peu plus reculés encore que Cachi et pour finir ça fait un paquet !
Au niveau des professeurs là aussi on a été impressionné du nombre… L’école compte une trentaine d’instituteurs. Certains professeurs ont des spécialités, comme l’art plastique, la musique, le catéchisme, le sport. Ainsi les enfants n’ont pas une seule personne de référence, mais plusieurs.
L’école accueille 380 enfants dans la matinée, de 8h à 12h15. Ces enfants ont le droit à un petit-déjeuner et un déjeuner sur place à la cantine. Puis l’école accueille ensuite 300 enfants l’après-midi, de 14h à 18h15. Ces derniers ont le droit à un déjeuner et un goûter à la cantine également. Les enfants ont donc soit la matinée ou l’après-midi de libre en fonction de leur emploi du temps. Durant ces temps libres, les parents peuvent choisir d’inscrire leurs enfants à des activités extrascolaires (si cela leur est possible financièrement, mais aussi en fonction des déplacements). L’école accueille les enfants du lundi au vendredi.
Malgré le grand nombre d’enfants accueillis, les classes sont de 20 à 25 élèves en moyenne. Ce qui fait environ 15 classes le matin et 12 l’après-midi.
Le programme scolaire est le même pour tout le pays. Mais il semble qu’il y ait une différence dans le niveau d’éducation entre les écoles privées et publiques. Bien entendu, les écoles privées sont chers et accessibles à un petit groupe de privilégiés uniquement. Comme en France l’école publique est financée par l’Etat et est donc gratuite. Pour revenir au programme scolaire, chaque région a l’autorisation d’ajouter des matières qui leurs semblent importantes, comme par exemple les traditions folkloriques. Sinon le cursus  comprend de l’espagnol, des maths, de l’histoire, de la géographie, de l’éducation civique et citoyenne, de l’éducation physique, de l’art plastique, une langue étrangère et de la religion. Pour les deux dernières matières, cela change en fonction des écoles. Effectivement on peut trouver une école où l’on enseigne l’anglais (à raison de 2h par semaine) ou bien le français. Le français est plus rarement enseigné, mais cela est possible surtout dans les grandes villes. De plus les cours de religion sont basés sur uniquement le catholicisme. Les autres religions ne sont pas abordées. Ainsi quelques discordes sont apparues au niveau des parents d’élèves, alors les cours de religion ne sont plus obligatoires (dans l’école de Cachi).
Les enfants sont en vacances durant deux semaines en juillet (pendant l’hiver). Puis ils ont 2 mois de vacances de décembre à février (pendant l’été).
Mais attention les horaires et les vacances des écoles peuvent varier dans le pays. D’ailleurs nous avons visité une école avec des horaires particuliers du fait du grand nombre d’enfants accueillis. Mais dans le sud de l’Argentine en Patagonie par exemple les vacances sont décalées en fonction de l’hiver qui peut bloquer la circulation. Et plus au nord de l’Argentine, les températures étant plus chaudes, on note que les enfants (comme les adultes) font la sieste entre 13 et 16h. D’ailleurs il nous est arrivé de nombreuses fois de trouver des villages fantômes à ces horaires.
En Argentine, l’uniforme est obligatoire dans les écoles privées. Chacune possède son propre uniforme. En revanche dans les écoles publiques, il n’y a pas d’uniforme mais une blouse blanche. Chaque enfant doit donc porter la blouse blanche.
La co-directrice nous a également soulignés, que l’école accueille les enfants en difficultés pour des temps d’intégration, accompagnés généralement par un enseignant spécialisé.
Comme vous le constaté l’article est agrémenté de peu de photos… Et oui nous n’avons pas eu l’autorisation de prendre beaucoup de photos. Mais cela n’empêche pas que nous ayons été très bien reçus encore une fois !
 



 

Commentaires