Je suis un jeune Finistérien de moins de 30 ans. J'ai un projet ou je pourrais en avoir un.

M'inscrire

Je travaille ou suis élu-e ou bénévole au sein d'une structure oeuvrant dans le champ de la jeunesse dans le département...

M'inscrire

Je souhaite suivre les actualités des projets des jeunes, échanger avec eux, les contacter...

M'inscrire
Enter your e-mail address or username.
Saisissez le mot de passe qui accompagne votre courriel.

Profil ajouté

AccueilProjets Skol Arz
Projet d'engagement
 

The rise up culture team

Avatar

Anaïs

Porteur principal

Contacter
Avatar

collectif-to..

Co-porteur

En quoi consiste le projet

Notre projet vise à animer le territoire rural de Querrien en proposant une multitude d'ateliers et d’animations. Ces derniers s'inscrivent dans une démarche de partage de connaissances et de savoirs-faire autour de l'art, la culture et le développement durable.
 
L'objectif final est de coopérer pour la création et l’animation de différents ateliers et formations. L’idée est que toutes les personnes souhaitant partager leur savoir et compétences en aient l’opportunité ! 

Des ateliers "crach test" d'arts plastiques pour adultes et pour enfants, de théâtre d'improvisation, de couture et d'arts plastiques ont déjà vu le jour. Par la suite, nous espérons pouvoir organiser des ateliers éco-ludiques, de menuiserie, de cirque, des ciné-débats… Et beaucoup d’autres ! Vous l’aurez compris, tout dépendra des différents savoirs-faire de ceux qui nous auront rejoints !
 

D’où est venue l’idée de ce projet

Ce projet a émergé d’une envie de démocratiser l’accès à la pratique musicale auprès d’un jeune public. Toutefois, le collectif Tomahawk possède un champ d’action beaucoup plus large que le secteur de la musique actuelle et une force d’actions sur le territoire querriennois. À l’image du collectif, nous avons donc décidé d’élargir notre projet. Il porte aujourd'hui sur la création d'un ensemble d'activités culturelles interdisciplinaires et intergénérationnelles ayant pour but le partage des connaissances. 

Nous souhaitons vraiment mettre à profit notre service civique pour le collectif et pour le territoire. Pour toutes les deux, cela passe par l’aboutissement d’un projet culturel qui nous tient à cœur. La crise sanitaire actuelle ne nous empêchera pas de créer et de faire vivre tous nos projets !

Quel est le public visé par ce projet

Pour tout le monde ! C’est là que réside le fondement de notre projet. 

Bien sûr, chaque atelier est destiné à un public différent. Par exemple, l’atelier Land Art que nous avons organisé était davantage adressé aux familles mais, à notre plus grande surprise, de nombreux adultes y sont venus seuls. A l’inverse l’atelier Couture se voulait éclectique. Les ateliers tests que nous avons pu réaliser ont été très concluants puisque nous avons pu observer une mixité sociale et intergénérationnelle (de 4 à 73 ans). 

Il est important pour nous de varier nos offres d’ateliers. En effet, comment animer un territoire si les habitants de celui-ci ne se retrouvent pas dans l’offre de nos ateliers ?  Il en faut pour tous les goûts ! 

Nous serions vraiment heureuses de voir que nous avons pu favoriser et contribuer à des rencontres et moments de partages entre différents publics, différentes générations, différents milieux socio-professionnels et habitants du territoire querriennois et de ses alentours. Nous souhaitons créer, à l’image du collectif, un véritable melting-pot intergénérationnel où personnes en situation de handicap, étudiants, rockeurs, militaires, retraités, artistes, enseignants se mélangent sans jugement ni discrimination envers autrui.

En savoir plus